Pour diagnostiquer un éventuel trouble au niveau de son rythme cardiaque, un patient peut recourir à un examen approfondi avec un holter ECG. Cet appareil permet d’enregistrer l’électrocardiogramme du patient pendant 24 à 72 heures et se compose d’un spider flash. Qu’est-ce que le spider flash ? Découvrez ici l’essentiel à savoir à ce sujet. 

Qu’est-ce que le Spider Flash ? 

Le Spider Flash est un appareil avec un aspect ressemblant à un baladeur radio à porter à la ceinture ou en bandoulière. Cet appareil se connecte grâce à un câble à cinq électrodes collées sur la poitrine du patient. Il se charge d’enregistrer en permanence l’ECG pendant 24 ou 48 heures. 

À quoi sert un holter ECG ? 

L’utilisation du holter ECG intervient essentiellement dans un but de diagnostic où l’appareil permet de réaliser un examen afin d’identifier un trouble du rythme cardiaque. Il permet aussi de contrôler l’efficacité d’un traitement ou de vérifier le bon fonctionnement d’un stimulateur cardiaque (plus précisément la nuit). L’analyse des données réalisée par l’appareil permet dans un premier temps de connaître la fréquence des battements cardiaques en temps réel sur 24 heures. Il s’agit d’une exploration plus complète qu’un simple électrocardiogramme. 

Ensuite, elle permet aussi de constater les anomalies du rythme assimilable à de potentiels symptômes comme des palpitations, des douleurs thoraciques ou encore de symptômes neurologiques. De manière spécifique, le holter ECG permet d’étudier : 

  • les battements irréguliers et prématurés ; 
  • leur type (auriculaire ou ventriculaire) ;
  • leurs circonstances de survenue (nuit ou jour, au repos ou à l’effort, isolées ou groupées en séries plus ou moins longues) ; 
  • la fréquence cardiaque ; 
  • les rythmes anormaux et rapides ; 
  • et le ralentissement du rythme cardiaque. 

Le patient qui subit un examen avec le holter ECG peut appuyer sur un bouton fixé au boîtier dès qu’il ressent l’un des symptômes mentionnés plus tôt. Ainsi, un indice apparaît sur l’enregistrement pour permettre au médecin de voir directement le graphique et d’établir un diagnostic solide. Dans certains cas, une répétition à plusieurs reprises de l’examen se veut nécessaire pour identifier une anomalie de survenue espacée. 

Spider Flash

Comment se passe un examen avec un holter ECG ? 

L’examen réalisé avec holter ECG se déroule dans un cadre de vie normal qu’il s’agisse d’un patient en activité ou au repos. D’ailleurs, le médecin invite le patient à continuer ses activités quotidiennes durant l’enregistrement. Sachez que l’examen se veut indole et sans risque. Avant qu’il ne débute, une infirmière se charge généralement de poser le holter ECG. Elle nettoie d’abord la peau puis place cinq électrodes autocollantes sur la poitrine du patient avant de les recouvrir d’une bande adhésive. 

Elle connecte ensuite l’appareil aux électrodes avant de le glisser dans une pochette placée en bandoulière ou attachée à la ceinture. Une fois l’appareil posé, le patient reçoit un journal de bord dans lequel il doit noter les évènements clés de la journée ainsi que leurs heures de survenue : lever, coucher, repas, prise de médicament, perte de connaissance, malaise, etc. 

Tout au long de l’examen, le patient doit prendre un certain nombre de précautions. Il doit notamment tenir les portables, MP3 et tout autre appareil électronique loin de l’enregistreur et privilégier le port de vêtements en coton. Il doit éviter de porter des bijoux autour du cou et de se gratter. Il doit aussi éviter de prendre une douche ou un bain pour ne pas endommager l’appareil.